Test du Circle Pad Pro pour Nintendo 3DS

Nouveau Circle Pad Pro par Nintendo

Voici la bête !

J’aime Nintendo plus que mes propres parents, mais force est de constater que la firme japonaise est devenue experte dans un domaine très particulier : la sortie de produits non finis.

Ce mauvais élève qu’on aime tant

Qui ne se souvient pas du Ram Pack de la Nintendo 64, de la pocket camera du Game Boy, des nombreuses version de la DS ou plus récemment du Wii Motion Plus?

Qu’il s’agisse d’une mise à niveau technologique, d’améliorations esthétiques ou de l’adjonction de gadgets peu convaincants, la plupart des stimulations de vente entreprises par Nintendo a porté ses fruits.
Lire la suite

J’ai testé Paper Monsters sur iPad

Purée, ce jeu est symptomatique.

Édité par le studio Crescent Moon Games, le jeu est simple à décrire : une copie terne et sans génie de Mario. Plus précisément, un énième ersatz du plombier de Kyoto qui peut faire illusion auprès des néophytes mais qui n’invente strictement rien. Un produit de consommation qui ne fait pas avancer le média jeu vidéo, comme on en voit beaucoup trop sur plateforme mobile.

Alors pourquoi écrire un papier là-dessus?

Tout simplement car le jeu a obtenu de bonnes notes que je ne peux pas justifier. Quitte à passer pour un puriste psychorigide, je cherche juste à utiliser Paper Monsters comme martyr en listant son pompage éhonté. Le jeu smartphone ne doit pas transposer, il doit inventer de nouveaux procédés de gameplay qui tirent partie des fonctionnalités tactiles, gyroscopiques et des capacités de connectivité ou de géolocalisation.

 

Lire la suite

Uncharted 3 : Drake’s Deception, un jeu qui porte bien son nom

Uncharted 3

Pas la peine de me lapider, je suis au courant que le mot Deception a un sens différent en anglais, mais il n’empêche que l’énorme sortie Playstation 3 de cette fin d’année m’a laissé un goût amer et tenace une fois la manette posée. Vitrine technologique, ce jeu est extraordinaire à bien des égards. Mais derrière les paillettes, son charme a du mal à opérer tandis que d’étonnants points faibles narratifs — pourtant simples à gommer — ternissent le produit final.

Lire la suite